L’APPELLATION PESSAC-LÉOGNAN

La jeunesse et la maturité d’une Appellation

Histoire de l’Appellation

La jeunesse pour une appellation qui plonge ses racines dans le berceau même du vignoble bordelais installé aux abords du port, voici plus de deux mille ans, et sur un terroir qui vit naître au XVIIIe siècle, le « New French Claret », au Château Haut-Brion – Grand Cru Classé 1855.

La maturité, par la reconnaissance, enfin, lors de la signature du décret d’Appellation Pessac-Léognan – le 9 septembre 1987 – d’une région dont les caractéristiques du sol, le climat, les traditions de production des vins rouges comme des blancs secs, sont d’une qualité exceptionnelle et s’exprimaient déjà depuis des siècles.

En 30 ans, le « nouveau » vignoble de Pessac-Léognan a poursuivi et développé avec la vitalité qui le caractérise, l’extraordinaire potentiel économique tant quantitatif que qualitatif issu des originalités propres !

Originalité des origines

… par un terroir au relief mamelonné où gîtent les dépôts de graves: ces galets et graviers roulés par la Garonne depuis près de 2 millions d’années qui sont uniques au monde.

Originalité climatique

… par l’effet de deux régulateurs : à l’est, la Garonne qui atténue les gelées et, à l’ouest, la forêt qui coupe les vents et maintient l’humidité.

Originalité géographique

… par l’imbrication inhabituelle de la ville et de la vigne où l’alignement des règes fait front à celui des immeubles, et où les parcelles enclavées luttent pied à pied contre l’étouffement pavillonnaire.

Originalité humaine

… par le rassemblement de viticulteurs dynamiques et entreprenants qui, conscients du vaste potentiel de leur terroir, ont mené avec un rare esprit unitaire durant le dernier quart du XXe siècle, une véritable reconquête.

Aujourd’hui, après trente années de labeur rigoureux, notamment par la replantation de plus de mille hectares, le relevé des défis technologiques de la modernité, le vignoble de Pessac-Léognan offre en ce début d’un nouveau millénaire de grands vins rouges et blancs dignes de leurs origines plurielles, harmonieux équilibres entre le terroir, la plante et l’homme.